Regarder Public Sénat en direct

Regarder Public Sénat en direct

- in chaînes TNT
3001
0
Logo public senat blanc sans perspective

Les chaînes de la TNT n’ont pas toutes le même point de vue. Quand l’équipe de Gulli, de son siège de la rue Oradour-sur-Glane a le périph en ligne de mire, les journalistes de Public Sénat dominent le jardin du Luxembourg.

C’est en effet au cœur du Sénat – un dédale ! – que la chaîne vit son petit bonhomme de chemin depuis 1999. Une rédaction toute en longueur, une régie et un studio de poche constituent le maigre domaine alloué à cette chaîne qui, même si elle partage à parité son canal (le 13) avec sa consoeur de l’Assemblée nationale ( LCP- Assemblée nationale) reste une entité à part entière.

Sa mission telle que la définit son président est d’être « un veilleur permanent de la République. Offrir ce que les grandes chaînes ne peuvent offrir : du temps, de la distance, du débat de fond… »

Du service public pur jus en somme dont, de toute façon, Public Sénat ne pourrait se départir, budget riquiqui oblige -13,5 millions d’euros par an votés par le parlement. « Une seule journée de TF1 permet à Public Sénat de vivre un an répète à l’envi Elkabbach ».

Aussi, la politique qui domine est celle de la débrouille. Exemples. Le décor de l’unique studio est le même pour presque toutes les émissions, seules les images diffusées sur les écrans plasmas incrustés dans les murs changent.

Pour s’assurer une présence sur le dernier salon de l’agriculture, Public Sénat a monté un partenariat avec la FNSEA : le syndicat offrait une partie de son stand pour monter un plateau de direct à la chaîne. Dans le même registre, Public Sénat a acquis pour zéro euro l’exclusivité des images de l’ONU (dont les débats du conseil de sécurité), les trois « débats » des primaires socialistes en octobre dernier et le dernier « Forum Elle » où tous les candidats à la Présidentielle ont défilé.

Mais débrouille ne veut pas dire amateurisme, comme en témoigne la présence à l’antenne de trois pros qui cumulent savoir-faire et notoriété : Pierre Sled, Jean-Marie Colombani, Jacques Attali, Aida Touihri et Gilles Leclerc. Elkabbach mouille aussi la chemise un soir par semaine pour une émission culturelle présentée dans un lieu majestueux et interdit au public : la bibliothèque Médicis.

Outre ces magazines et débats : des directs quotidiens depuis l’hémicycle – lors des séances –, des portraits de sénateurs et de l’info et des documentaires, suivis d’un débat présenté par Aida Touihri, dans la case du samedi soir.

En 1999, le Parlement fixait à la chaîne une ligne de conduite former le citoyen à la vie publique. En 2007, le moins que l’on puisse dire est que Public Sénat est loin du compte. Elle fait bien mieux…

Lien pour regarder Public Sénat en direct :

http://replay.publicsenat.fr/cms/la_chaine/qui_sommes_nous.html

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *